Comparaison d’un stage d’anglais à Bruxelles et d’un cours résidentiel à l’étranger.

Beaucoup sont convaincus que les cours intensifs d’anglais ne peuvent s’avérer efficaces que si vous vous rendez dans un pays anglophone, que ce soit l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande, les USA, le Canada ou encore l’Australie.

L’équipe de l’English Academy est la mieux placée pour comparer les cours résidentiels à l’étranger avec des cours de groupes intensifs donnés ici à Bruxelles, puisque nous avons organisé ces deux types de formations en immersion et analysé les commentaires de centaines d’anciens étudiants.

stage de langue Bruxelles

Il y a 5 facteurs-clé qui feront d’un cours en immersion un succès ou un échec.

1. Les professeurs.

Aussi bien en Angleterre qu’à Bruxelles, les cours sont donnés par des anglophones natifs.

La différence majeure réside dans le fait que nos professeurs à Bruxelles exercent leur métier toute l’année, alors que les professeurs en Angleterre ne donnent souvent cours que durant la saison d’été.

Si vous considérez que l’expérience dans l’enseignement est essentielle pour devenir un vrai coach chevronné, cette différence n’est pas à négliger. Il y a également de nombreuses fluctuations de personnel en Angleterre et en Irlande, ce qui n’améliore pas la qualité des cours.

2. La taille du groupe.

À l’English Academy, nous n’acceptons que 4 à 8 personnes par groupe. C’est une règle de base que nous ne transgressons jamais. Dans les écoles de langues résidentielles avec lesquelles nous avons collaboré au Royaume-Uni, les groupes étaient en moyenne composés de 12 à 15 étudiants. L’écart est considérable.

Avec une moyenne de 6 étudiants dans nos groupes, nous sommes assurés que tout le monde participe, parle, est corrigé et reçoit les réponses à ses questions durant nos stages d’anglais à Bruxelles. Avec le double de participants par classe, ce type d’interaction devient très difficile et les cours plus passifs.

2. La taille du groupe.

À l’English Academy, nous n’acceptons que 4 à 8 personnes par groupe. C’est une règle de base que nous ne transgressons jamais. Dans les écoles de langues résidentielles avec lesquelles nous avons collaboré au Royaume-Uni, les groupes étaient en moyenne composés de 12 à 15 étudiants. L’écart est considérable.

Avec une moyenne de 6 étudiants dans nos groupes bruxellois, nous sommes assurés que tout le monde participe, parle, est corrigé et reçoit les réponses à ses questions. Avec le double de participants par classe, ce type d’interaction devient très difficile et les cours plus passifs.

3. Le contrôle qualité.

Après avoir reçu plusieurs commentaires négatifs sur l’une des écoles étrangères avec laquelle nous travaillions, nous avons arrêté d’y envoyer nos étudiants. Nous avons tout de même poursuivi la collaboration avec d’autres écoles sur lesquelles nous avions reçu des avis plus positifs. Certaines écoles nous semblaient tout à fait convenables. Néanmoins, nous recevions occasionnellement des commentaires négatifs à leur propos. Il nous était difficile de juger si ces remarques étaient justifiées ou non, puisque nous n’étions pas présents sur place. Par exemple, l’hospitalité des familles d’accueil pour une même école pouvait varier fortement, d’excellente à médiocre.

Ce problème ne se produit pas dans nos locaux à Bruxelles, où nous organisons tout nous-même afin de nous assurer que nos standards de qualités soient respectés et où nous pouvons vérifier directement si une remarque est justifiée ou non.

4. Les coûts imprévus d’un stage d’anglais.

Que vous choisissiez des cours résidentiels à l’étranger ou nos cours intensifs à Bruxelles, vous payerez un prix fixe, communiqué avant votre inscription. En revanche, les cours résidentiels à l’étranger exigent souvent un budget supplémentaire pour les aspects non-didactiques comme les trajets, la nourriture, les boissons etc. Ce sont des éléments à ne pas oublier. Nos cours intensifs à Bruxelles ne requièrent pas de dépenses supplémentaires pour les repas et activités.

Le fait de ne pas devoir rajouter le prix du logement rend également nos cours bien moins onéreux. Notre établissement est facilement accessible en transports en commun. La Gare Centrale n’est qu’à quelques arrêts de métro.

5. Les activités de loisirs.

Souvent, les écoles de langues résidentielles en Grande-Bretagne donnent uniquement cours le matin. L’après-midi, ils organisent des activités de loisirs en groupe, du sport ou des excursions par exemple. Durant ces animations, les étudiants d’un même pays ont tendance à se regrouper et à parler leur langue maternelle entre eux. (Beaucoup d’écoles de langues sont bien connues dans un pays en particulier. C’est pourquoi une grande partie de leurs étudiants viennent d’un seul et même pays. Pendant les vacances scolaires, le public de nos cours intensifs à Bruxelles est assez international.) Plutôt que de proposer des activités de loisirs, nous conseillons à nos étudiants de réviser à la maison l’après-midi pour appliquer ce qu’ils ont appris durant la matinée. Notre expérience nous confirme que cela donne un meilleur résultat.

Conclusion sur les stages d’anglais à Bruxelles et en Angleterre.

Les nombreuses années durant lesquelles nous avons collaboré avec des écoles résidentielles en Grande-Bretagne, en Irlande et aux États-Unis nous ont permis de tirer les conclusions suivantes.

Bien que certains étudiants aient été satisfaits de leurs programmes d’immersion à l’étranger, la direction de l’English Academy a considéré qu’il y avait trop de plaintes et de facteurs hors de son contrôle.

Pour cette raison, nous avons décidé il y a des années de ne plus envoyer nos étudiants à l’étranger.

Nous nous concentrons à présent entièrement sur nos propres programmes intensifs en immersion organisés durant toutes les vacances scolaires belges. Ceci nous permet de vous garantir la qualité et le progrès que vous méritez. Vous comprenez pourquoi nos stages d’anglais à Bruxelles attirent des étudiants d’en dehors de toute la Belgique : du Brabant Wallon ou Flamand ou même des provinces de Namur ou d’Anvers.

PLUS SUR NOS COURS D’ANGLAIS INTENSIFS A BRUXELLES